AU FIL DE L'HISTOIRE

Bad Soden, située au sud du massif du Taunus, dans un ravissant paysage dénommé parfois Suisse de Nassau, témoigne d'une histoire riche en vicissitudes, d'une histoire indissolublement liée au développement de la ville thermale.

Le nom d'Altenhain, qui constitue actuellement une partie de la ville de Bad Soden a été mentionné par écrit pour la première fois voici plus de 750 ans. Bad Soden et Neuenhain ont pu fêter en 1991 l'anniversaire de la date à laquelle leur nom a été mentionné il y a 800 ans dans un document de l'évêché de Mayence. Toutefois, une première colonie existait bien auparavant comme en tèmoignent les découvertes remontant à environ 600 avant JC. Ce lieu était également connu des Romains.

Sous l'Empire, Soden et Sulzbach, localité voisine, étaient des villes franches dont les privilèges ont été confirmès par l'Empereur Sigismund en 1434. Il est fort probable que les armoiries datent de cette époque.


Badehaus_Sommer_BS.jpg

Renonçant en 1803 à la dignité de maire en Hollande, le comte de Nassau reçut les deux petites villes en dédomagement: "Sulzbach et Soden, situées à proximité de Francort et autrefois villes franches de l`Empire ayant partagè joie et wouffrance, sont maintenant rattachées à Nassau et leur bien-être a augmenté" (Tiré de Carl Julius Weber "l`Allemagne ou lettre d'un allemand voyageant en Allemagne"). Nassau s'étant mis du côté de l'Autriche dans la guerre opposant ce pays à la Prusse (1866) et par conséquent du côté du vaincu, le drapeau prussien a flotté sur Nassau au gré du vent et Soden a appartenu à la province prussienne de Hesse-Nassau. En 1867, une usine à gaz a été érigée à Bad Soden. Peu après la guerre de 1870/71, Soden a été l'une des premières villes en Allemagne bénéficier de l`èclairage des rues.


Ce sont là deux événements qui ont contribué à ce que Soden soit considérée comme une ville, bien que les droits municipaux ne lui aient été octroyés qu`en 1947, après les deux guerres mondiales alors qu'elle avait à l`époque 6.247 habitants. Aujourd'hui, après la réforme régionale de 1977 et le rattachement administratif d'Altenhain et de Neuenhain qui lui est lié, Bad Soden compte 21.500 habitants.

Son développement en tant que lieu thermal est indissociable de l'histoire de la ville et aujourd'hui encore Bad Soden doit sa renommée thermale à plus de 30 sources minérales et thermales. "Les sources de Soden possèdent une force particulièrement vivifiante qui se manifeste non seulement par son action sur l'organisme humain mais également par le fait qu'aucune autre source ne présente une telle richesse en micro-organismes. ... Sereit-ce ... trop osé de prétendre que cette force vive qui transporte à chaque instant des millions de micro-organismes possède des vertus revigorantes propices à revivifier les micorscopiques de l`organisme humain ! ... " (H.J. Dombrowski et T. Klosowska : Archives de Thèrapie physique, 1964).

La source thermale d'eau chaude était déjà connue au 16ème siècle. Cette fontaine portait le nom de fontaine lactèe. Mais elle se perdit pour ainsi dire entre temps. En effet, au cours de la guerre de Trente Ans, les paysans de Soden obturèrent cette source thermale déeau chaude avec une meule et la recouvrirent de terre afin que ce lieu ne devienne pas un point d'attraction pur les soldats blessés au cours de la guerre. Et ... dans les tourbillons de la guerre, la connaissance de cette fontaine précieuse se perdit. Ce n'est que de nombreuses années après, en décembre 1700, qu'un paysan redécouvrit la fontaine de "santé".

Quelques mois plus tard, le docteur Gladbach, médicin à Francfort publiait une étude sur la fontaine curative d'eau chaude de Soden" et les premiers curistes arrivèrent dès 1702. Une activité thermale se développa alors, lentement mais de façon constante. Elle connut son apogée au 19ème siècle, lorsque des personnalités célèbres comme Tolstoì, Felix Mendelssohn Bartholdy, Tschaikowsky et bien d'autres recherchèrent ici la guérison. L`annèe 1860 est même entrée dans l'histoire de la ville thermale comme l`année des Russes.

Grâce à la liaison ferroviaire qui fut construite par la société anonyme de Soden, elle-même créée par la famille von Bethmann, et qui fut mise en service en 1847 entre Höchst et Bad Soden, la ville thermale fut plus facilement accessible aux curistes.

Un établissement thermal fut construit en 1849 à l'extrémitè supérieure de L'ancien parc thermal. Il fut construit dans le style suisse, fut réaménagé en 1884 et en 1897/98 puis il fut rénové en 1927. Ne répondant plus aux exigences alors requises, il fut démoli en 1971...

... Pour être remplacé le 14 aoùt 1982 par le grand centre thermal et le centre des Congrès, qui est l'actuel Hôtel Ramada. Ce centre offre, en plus d`une grande salle, un grand nombre de salles de réunion plus petites ainsi que des salles de conférences. Il abrite également l'extraordinaire Cabinet en porcelaine de Saxe que l'on peut admirer. 

JUMELAGES: Bad Soden am Taunus
Rueil-Malmaison - Kitzbühel - Franzensbad

Depuis 1975, Bad Soden am Taunus est jumelée à la ville française de Rueil Malmaison. De bons et francs contacts se sont développés entre les deux villes au cours des longues années qui ont suivi le début officiel du jumelage. Ils ont donné lieu à un échange régulier d`élèves aussi bien à titre individuel que par classes, qui a permis d'approfondir encore ces relations et a apporté - et continue d'ailleurs d'apporter - une contribution précieuse du point de vue de la compréhension internationale.

En 1984, Bad Soden a conclu un jumelage avec la ville de Kitzbühel en Autriche, ville mondialement connue pour ses courses. Kitzbühel étant de son côtè jumelée à Rueil-Malmaison, le cercle des jumelages a été bouclé. Il s'est avéré fructueux jusqu`à prèsent. Depuis le 17 juin 1992, il existe en outre un jumelage entre Bad Soden am Taunus et la ville thermale tchèque de Franzensbad (Frantiskovy Laznè). En 2004, près des relations amicaux qui se manifestèrent dans l’échange culturel et sportif pendant des années, la ville de Bad Soden am Taunus a conclu un jumelage avec Yoro-cho, une ville japonaise près de Nagoya.

Ansprechpartner

Stadtverwaltung Bad Soden am Taunus

Königsteiner Straße 73
65812 Bad Soden am Taunus