Adlerplatz Musike._BS.JPG
Adler Platz

Bad Soden am Taunus est une ville qui réside au pied de la chaîne de montagne de Taunus, très proche de la métropole de Francfort et de l’aéroport international de Rhein. Abrité contre les vents du nord et de l’est, située dans une vallée pleine de verdure qui est ouverte au sud-est, entraîne le fait que le printemps vient plus tôt que dans les régions voisines.

Plus de 22 000 personnes habitent à Bad Soden, qui fait partie du district principal de Taunus. La ville constitue trois parties urbaines; Altenhain, avec ses 1600 habitants, est la plus petite et ses nombreuses entités agriculturelles. Neuenhain, précédemment une communauté produisant des fruits, aujourd’hui obtient la vraie ambiance d’une petite ville, avec ses 7000 habitants dans un milieu de magasins diverses et mixtes.

Le centre-ville de Bad Soden offre une gare (S-Bahn), une mixité de magasins modernes et centres-commerciaux, plus des institutions publics diverses, telles que le musée (Stadtmuseum) et la gallerie d’art (Stadtgalerie im Badehaus). En addition, il y a quatre parcs spacieux qui invitent les visiteurs à s’asseoir et se détendre.

Plusieurs festivaux et évènements organisés au cours de l’année attirent des visiteurs vers cette ville. Un des évènements culturel populaire est la fête de la nuit d’été (“Sommernachtfest”) en Août, qui transforme le centre-ville de Bad Soden en une grande fête extraordinaire. La série de concerts traditionnels “Jazz am Quellenpark” sert aux admirateurs de jazz une variété de musiques dans ce style alors que plus tard dans l’année, en Septembre, le “Mendelssohn Tage der Musik” fait la meme chose mais pour les fans de musique classique. Enfin, chaque Décembre, un marché de Noel invite les habitants ou autres de se balader dans l’ ”Alter Kurpark”.

Les Romains ont été dis d’avoir déjà su comment mettre à bonne cause les sources minérales locales. Le “Village Impérial” formel de Soden, premièrement mentionné dans un document historique en 1191, a utilisé les sources minérales à travers les siècles pour l’extraction du sel. Le nom propre “Soden” fait réference à la pratique ou l’ébullition (“sieden”) pendant les années médiévales. En 1434 l’Empereur Sigismund a officiellement accordé le privilege de l’extraction saline. Dans les siècles qui suivaient, les travaux de graduation étaient utilisés pour concentrer la saumure pour obtenir du sel comestible. Depuis le début du 17ème siècle jusqu’à 1812 une production saline (comprenant de vieux et de nouveaux travaux de graduation) étaient en marche dans la région d’aujourd’hui du “Alter Kurpark” et la zone adjacente au sud.

Pour le développement du spa et l’espace de santé, les sources minérales étaient d’une importance décisive. L’année de 1701, quand un puits minéral disparaissait pendant la guerre de Trentes Ans, on a cru que cela a fait naître à l’ère moderne du spa. Quand seulement un an plus tard le physician de Francfort Johann Bernhard Gladbach n’avait pas mentionné les qualités curatives des sources de Soden, les dizaines d’annés suivantes ont vu le développement modeste de l’activité de spa. Donc, le premier bâtiment de spa de 1722 était une initiative privée. Les familles de Francfort, comme celles du poète Isaak von Gerning, la muse à Goethe Marianne von Willemer et son mari, et Heinrich Hoffmann, auteur du célèbre “Struwwelpeter”, étaient les premiers à prendre avantage de l’eau minérale de Soden et ses facilités de spa.

Schucht_Mendelssohn_1987.jpg

Pour attirer advantage d’invités, une infrastructure adéquate devait etre rendue disponible. La construction de Königsteiner Straße (route) en 1818, en plus de la renovation de la région de travaux de graduation, pour devenir le premier “Kurpark”, il y avait des étapes importantes dans le développement dans le secteur du spa. Il y avait déjà des rails en marche entre Höchst et Soden depuis 1847 également. Dans les années à suivre, il y avait toujours beaucoup de personnes célèbres qui appréciaient le spa à Soden; par exemple le publiciste et columniste Luwig Börne, Hoffmann von Fallersleben, le poète qui a écrit et composé le “Deutschlandlied” (l’hymne nationale de l’Allemagne),mais aussi les composeurs Felix Mendelssohn Bartholdy et Peter Tchaikovsky, ou les deux écrivains Russes Ivan Turgenyev et Leo Tolstoi, qui ont même décrit le spa Soden dans son roman  “Anna Karenina”.

À partir de 1922, Soden avait enfin le droit de se nommer “Bad“ (spa) – un titre pour lequel les habitants de la ville avaient demandés depuis quelque temps. En 1947 Bad Soden a obtenu des droits municipaux. Même si deux guerres mondiales ont temporairement altéré l’entreprise du spa, la réforme fédérale pour la santé et des dépenses coupées dans le secteur de la santé au début du 21ème siècle a enfin rabaissé le spa. Mais, même sans le spa, les sources minérales peuvent être utilisées. Les parcs très bien maintenus sont des endroits populaires pour trouver du calme, de la santé et de l’air frais.

La Zone Urbaine de Neuenhain
Neuenhain correspond à une belle communauté rurale, cultivée organiquement, avec un mixte de maisons à colombage très bien préservées, et de maisons modernes avec des magasins très diverse. Notamment, les “Schäferhaus”, plus de 300 ans, et le “Herrnbau”, construit entre 1589 et 1591, qui sert aujourd’hui comme maison pour la famille du pasteur et comme salle paroissalle. Seulement quelques centaines de mètres plus loin, un portail baroque forgé à la main, adorne l’entrée d’une magnifique église protestante, qui a été construite entre 1762 et 1771. Jusqu’à 1911, l’église a servi de “simultaneum” (église oeucuménique) pour les Luthériens, Réformistes et les Catholiques.

La Zone Urbaine d’Altenhain
Même aujourd’hui la vue d’Altenhain est dominée par les maisons à colombage et les fermes nombreuses. La vieille école d’Altenhein et sa mairie, qui datent de 1790, sont des trésors. Cela a seulement récemment été rénové. Maintenant, elle sert comme “Haus der Vereine” (Maison d’Associations). Pour remplacer l’église à colombage du 18ème siècle, l’église “Nativité de Marie” contient un autel remarquable et une chaire sculptée élaborément qui provient du “Karmeliterkirche” (Église Carmelite) à Francfort.


Ansprechpartner

Stadtverwaltung Bad Soden am Taunus

Königsteiner Straße 77
65812 Bad Soden am Taunus